1988 MVS Venturi Coupé 200 – VENDUE

par Mathieu Bougaud
Publié: 4 décembre 2019 (il y a 11 mois)
Prix sur demande

-Le premier modèle de la marque

-Historique limpide

-Entretien suivi chez Venturi ou spécialistes reconnus

La MVS Venturi (pour Manufacture de Voitures de Sport) Cup 221, aussi dénommée Coupé 200, est la première voiture produite par la jeune marque. Présentée en 1986, elle sera produite entre 1987 et 1992 à 193 exemplaires au total. Si elle devait être équipée du moteur de la Peugeot 505 Turbo en version 200 ch, la voiture de production recevra finalement celui issu de la Renault 25 Turbo, le célèbre PRV V6 en version 2,5 l turbocompressée. Cette solution octroie au coupé des performances tout à fait honorables au vu de la concurrence de l’époque, avec une vitesse de pointe de 247 km/h et un 1000 m départ arrêté couvert en 27 secondes. En 1990, les autos sont désormais badgées Venturi et adoptent le nouveau logo, un gerfaut. En 1991, le Coupé 210 remplace le 200.

Le modèle présenté ici porte le numéro 95, et sort des chaînes de l’usine de Cholet en 1988, pour une livraison le 22/04/1988. Magnifique dans sa teinte rouge sur cuir mastic et moquettes marron,elle est équipée d’un masque de 260, modernisant sa face avant.La peinture et l’intérieur sont dans un excellent état. Le compteur affiche 144059 km, un kilométrage cohérent avec les factures d’entretien et le carnet de l’auto. Le moteur a été changé en 1996, lorsque l’auto avait 112633 km, au garage SPC. Elle possède un historique limpide : ayant été livrée neuve à M. Samin, ancien présiden du club Venturi, elle a été vendue à M. Ouahyoun le 31/03/1994, puis ensuite à M. Maysonnave le 27/05/2003, qui l’a cédée à son propriétaire actuel le 29/06/2016. L’historique d’entretien est également complet, avec un carnet tamponné chez Venturi ou au garage SPC, spécialiste reconnu de la marque.Les logos ornés du gerfaut ne sont pas les logos MVS d’origine, mais ces derniers seront fournis avec la voiture, tout comme un exemplaire du livre « Venturi, les plus belles GT à la française », par Pierre Daubrosse aux éditions E.T.A.I, aujourd’hui épuisé.