1973 Ligier JS2

par Mathieu Bougaud
Publié: 19 août 2019 (il y a 1 an)
115,000€

– La plus aboutie des JS2

– Seulement 38 379 km

– 7 exemplaires produits en phase 2

Créée en 1969 par Guy Ligier, la marque du même nom produira d’abord la JS1 (JS pour Jo Schlesser, grand ami de G.Ligier disparu un an plus tôt), puis rapidement, en 1971, la JS2. Suite au refus de Ford, qui motorisait la JS1, de fournir des moteurs pour la JS2, Guy Ligier se tourne vers Citroën, qui accepte de fournir le moteur et la boîte de vitesses de la SM. Elle recevra plus tard le moteur de la Maserati Merak, puis comme dans le cas de cet exemplaire, celui de la Merak SS. La JS2 terminera sa carrière en 1975, victime de la concurrence et du manque d’image de la petite marque (malgré une victoire au Tour Auto et une 2eme place au Mans).

Cet exemplaire, châssis n°25477303, est probablement la plus aboutie des JS2 : voiture développement de l’usine, tous les développements imaginés par Michel Têtu et son équipe ont été installés dessus. Ainsi, on reconnaît les dernières évolutions extérieures du modèle comme les roues à cinq goujons ou les phares sous trappe qui permettent de différencier une rare « phase 2 » (7 exemplaires construits seulement).

Sous la carrosserie, les changements sont également nombreux par rapport à une JS2 « normale » :
-freins à disque ventilés AV et AR;
-épures de suspensions, barres anti-roulis revues;
-circuit d’eau optimisé;
-porte-moyeux issus de la Citroën CX

Le moteur est celui de la Maserati Merak SS, développant 220ch DIN qui est monté avec sa boîte de vitesses, offrant une meilleure fiabilité que les modèles précédents.

Des modifications ont été apportées sur la voiture, sur les conseils de M.Têtu, ami du propriétaire actuel : remplacement des soupapes aux sodium par des conventionnelles, ajout d’un répartiteur de freinage, de harnais et remplacement du coffrage moteur par une vitre permettant de voir le V6. Ces dernières modifications sont réversibles afin de revenir à l’origine. N’ayant parcouru que 38 379 km aux mains de deux propriétaires (en sus de Guy Ligier lui-même), elle est depuis 2012 dans une collection privée et roule régulièrement. Parfaitement entretenue, c’est un des plus beaux exemplaires de JS2 existant aujourd’hui, et une page de l’histoire automobile. Elle est de plus éligible aux épreuves telles que le Tour Auto et Le Mans Classic.